Restaurant le 5

Κάντε κράτηση τραπεζιού παίρνω μακριά
CS DE EN ES FR IT JA NL RU ZH

Τύπος

Pierre Pavy: " Ici nous employons onze migrants"

Pierre Pavy: " Ici nous employons onze migrants"

Η/Μ/Χ

Pierre Pavy : « Ici, nous employons onze migrants »

Quel regard portez-vous sur la précarité à Grenoble ?
« La situation ne s’améliore pas du tout, bien au contraire. Il y a d’autres populations touchées, comme les étudiants et les migrants. Nous avons depuis 2018 une arrivée incroyable de jeunes voire très jeunes migrants. ». C’est pour cette raison que vous venez d’interpeller le préfet dans une lettre ouverte ?
« Le but, c’est de nous mettre tous devant nos contradictions. Ces gens-là sont arrivés en France, pour des
raisons politiques ou économiques, pour mieux vivre. Alors, il faut qu’on leur laisse le droit au travail. On ne va
pas les assister toute leur vie, on ne le pourra pas, mais leur donner du travail, si. Nous aujourd’hui, dans notre restaurant, nous avons dix offres d’emploi qui ne sont pas pourvues. La restauration, en France, ce sont 16 000 offres d’emploi non pourvues. Nous avons là une manne de personnes qui cherchent du travail, faisons les travailler. »
Vous en employez vous-même ?
« Oui, nous avons onze migrants en situation de grande difficulté administrative mais on se bat pour qu’ils obtiennent le droit de travailler, d’avoir un logement, un salaire. Ici, on les déclare et immédiatement on les incorpore à la société. Et, ils participent à la richesse nationale. »
Comme faites-vous pour salarier des gens qui n’ont pas de papiers ?
« C’est une aberration du
système… Quand vous rentrez dans une entreprise, on vous demande de faire une déclaration préalable à l’embauche. Et l’appareil est ainsi fait ainsi que le questionnaire nous permet d’écrire qu’il n’y a pas encore de numéro de sécurité sociale. Ce numéro viendra ou pas, on sait que ça va être compliqué, mais ils sont déclarés. Nous avons d’ailleurs eu un contrôle de police le 25 juillet, tout le monde était déclaré même si
on est aussi dans l’illégalité. »
Vous l’avez mal pris ?
« Ce n’était pas très sympathique… Qu’on vienne nous contrôler un 25 juillet en plein service à midi, qu’on
empêche le personnel de travailler, oui j’ai trouvé ça un peu dur. »

Recueilli par J-B.V.

« Je suis restaurateur mais j’ai toujours été un militant dans l’âme »

« Je suis restaurateur mais j’ai toujours été un militant dans l’âme »

Η/Μ/Χ

Le restaurateur isérois Pierre Pavy a ouvert en novembre, au cœur du
TNP de Villeurbanne, Le Populaire, son cinquième restaurant et premier
établissement lyonnais. Cet entrepreneur, par ailleurs propriétaire du 5, le
restaurant du musée d’art de Grenoble, est connu pour conjuguer cuisine
et engagement social, n’hésitant pas à embaucher des sans-papiers ou
à donner les invendus. Une recette qu’il compte bien importer à Lyon.

Pierre Pavy, restaurateur et businessman solidaire

Pierre Pavy, restaurateur et businessman solidaire

Η/Μ/Χ

"Des émigrés et des réfugiés dans ses cuisines toute l'année, des sans-abri à sa table à Noël: le
Français Pierre Pavy mène sa barque de restaurateur, entre Grenoble et Lyon, avec la double
casquette d'homme d'affaires et d'homme engagé..."